• À propos
  • Mot de la présidente

Bienvenue sur le site de Vivre Voisins

Nous sommes une association d'intérêt général que toute l'équipe d'Alexandra Rosetti a décidé de créer d'une part pour soutenir l'action des élus majoritaires mais aussi afin d'alimenter les débats citoyens et les réflexions des élus dits "installés" de la ville de Voisins-le-Bretonneux.

Notre objectif est simple : informer, échanger, réfléchir et agir pour protéger la qualité de vie à Voisins

Bienvenue sur le site de Vivre Voisins, association d'intérêt général que toute l'équipe d'Alexandra Rosetti a décidé de créer d'une part pour soutenir l'action des élus majoritaires mais aussi afin d'alimenter les débats citoyens et les réflexions des élus dits "installés".

Cette association, que j'ai l'honneur de présider, rassemble des citoyens d'horizons et de compétences multiples, sans ambitions personnelles et est prête à porter collectivement et avec enthousiasme le projet que l'équipe a bâti aux côtés d'Alexandra.

Vivre Voisins va organiser des moments d'échanges et de réflexion et se veut être une "pépinière d'idées et d'innovation", un "think tank" à l'échelle de notre Ville.

Cela peut paraître bien ambitieux mais les élus ont besoin d'être au contact de la population et leur rôle est de répondre à leurs besoins, leurs attentes et de partager une vision commune de l'avenir de Voisins.
En nous rejoignant, vous apprendrez et comprendrez les enjeux de Notre Ville et de son agglomération et les choix de vos élus.

Véronique DELALY

Actualités

Conformément aux engagements pris par Alexandra ROSETTI lors des vœux à la population en début d'année, la part communale des impôts n'a pas augmenté à Voisins et la Taxe d'enlèvement des ordures ménagères a baissé de manière significative. Malheureusement, la part départementale a fortement augmenté du fait de la politique d'austérité menée par le Gouvernement.

Les Yvelinois reçoivent actuellement leurs taxes foncières et peuvent constater l'augmentation de 66% de la part départementale. Les élus du département mesurent l’effort demandé aux Yvelinois, qui jusqu’en 2016, bénéficiaient d’un taux d’imposition parmi les plus bas des départements de France. De fait, jusqu’en 2015, les mérites de la bonne gestion des Yvelines étaient constamment loués dans les médias : faible taux d’imposition, frais de fonctionnement les plus bas au plan national, endettement minimal.

Si en l’espace d’une année, nous sommes passés d’un extrême à l’autre, c’est parce que le gouvernement socialiste, estimant que nous demandions trop peu aux contribuables, a réduit de 90 % la dotation de fonctionnement qu’il nous accordait en vertu des compétences transférées au fil de la décentralisation, nous obligeant ainsi à recourir au levier fiscal.

Couper les ressources tout en maintenant l’obligation de dépenses, voilà l’équation à laquelle nous avons dû, brutalement, faire face. Il nous a donc fallu, dans l’urgence, trouver 200 millions d’euros pour assurer le financement de nos obligations légales et maintenir nos investissements. Un tiers de cette somme sera couverte par de nouvelles économies et les deux tiers par un alignement de notre fiscalité sur la fourchette basse des départements d’Ile de France.

Malgré tout les élus départementaux ont fait le choix de poursuivre une politique d’investissement dans ses routes, son réseau ferré, ses collèges et l’accès au haut débit pour tous. Un programme pour lequel les électeurs ont massivement voté en mars 2015.



Et à Voisins ?

Voisins ne suit pas la tendance générale à la hausse. les efforts de gestion fournis depuis 2014 ont permis aux élus vicinois de proposer une baisse inédite de la part de la commune sur la taxe d'habitation et sur la taxe foncière de 1.21%.

(Taxe d'habitation 2015: 14.88 %/ 2016: 14.7 %)

(Taxe foncière 2015: 21.49 %; 2016 : 21.28 %)

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères avait déjà commencé à baisser en 2015 (de 5,9 à 5,4) pour atteindre cette année 3.66%.

Si ces baisses peuvent paraître faibles, elles sont un geste significatif de la part de la commune qui par ailleurs devra faire face à des pénalités SRU toujours plus importantes et à la diminution généralisée des dotations de l'Etat.

Nous poursuivrons nos efforts de gestion sur tous les postes afin de maîtriser nos taux d'imposition.