• À propos
  • Mot de la présidente

Bienvenue sur le site de Vivre Voisins

Nous sommes une association d'intérêt général que toute l'équipe d'Alexandra Rosetti a décidé de créer d'une part pour soutenir l'action des élus majoritaires mais aussi afin d'alimenter les débats citoyens et les réflexions des élus dits "installés" de la ville de Voisins-le-Bretonneux.

Notre objectif est simple : informer, échanger, réfléchir et agir pour protéger la qualité de vie à Voisins

Bienvenue sur le site de Vivre Voisins, association d'intérêt général que toute l'équipe d'Alexandra Rosetti a décidé de créer d'une part pour soutenir l'action des élus majoritaires mais aussi afin d'alimenter les débats citoyens et les réflexions des élus dits "installés".

Cette association, que j'ai l'honneur de présider, rassemble des citoyens d'horizons et de compétences multiples, sans ambitions personnelles et est prête à porter collectivement et avec enthousiasme le projet que l'équipe a bâti aux côtés d'Alexandra.

Vivre Voisins va organiser des moments d'échanges et de réflexion et se veut être une "pépinière d'idées et d'innovation", un "think tank" à l'échelle de notre Ville.

Cela peut paraître bien ambitieux mais les élus ont besoin d'être au contact de la population et leur rôle est de répondre à leurs besoins, leurs attentes et de partager une vision commune de l'avenir de Voisins.
En nous rejoignant, vous apprendrez et comprendrez les enjeux de Notre Ville et de son agglomération et les choix de vos élus.

Véronique DELALY

Actualités

Comme vous le savez désormais le Conseil d'Etat a décidé d'annuler les élections municipales.

Mon prédécesseur, a immédiatement rédigé une lettre qui vous a été distribuée dès l'annonce de ce jugement.
A ce stade de la campagne, il me semble intéressant de revenir sur ce tract, pour le moins manipulateur.
Sur la forme tout d'abord puisque la mise en page du texte avec la reprise du logo du conseil d'Etat légèrement revu et modifié et l'utilisation de la photo de la Mairie en '' bandeau'' laisse à penser que ce document est officiel... Des extraits choisis du jugement au dos de ce document viennent renforcer ce sentiment.
Sur le fond, je suis émerveillée de voir avec quelle habileté Monsieur Biette tente sciemment d’induire en erreur et de tromper les vicinois sur la portée et le sens de l’annulation du scrutin que vient de prononcer le Conseil d’Etat.

La liste « Alexandra Rosetti 2014 » aurait été l’auteur de « Graves violations du code électoral ».

Ces allégations sont de toute évidence mensongères puisque le Conseil d’Etat relève seulement deux irrégularités imputables à ma liste : la diffusion sur un quartier pourtant réalisée avant la clôture de la campagne électorale, d’un tract relatif à la réouverture de la supérette du Quartier de la Grande Ile auquel la liste adversaire n’aurait pas eu le temps de répondre ainsi qu’un message en ma faveur sur le réseau social Facebook via le compte de ma fille sur un groupe dénommé « Tu sais que tu viens de Voisins-le-Bretonneux… » dont je n'avais absolument pas la maîtrise !
Le conseil d'État prononce ensuite, pour ces deux irrégularités, l’annulation du scrutin « eu égard au faible écart de voix entre les deux premières listes en présence ».
N'oublions pas qu'en première instance, les résultats du scrutin et, par la même, mon élection en tant que Maire de Voisins le Bretonneux avaient été validés par le Tribunal Administratif de Versailles dans son Jugement rendu le 14 octobre 2014 après que les 4 magistrats indépendants du Tribunal qui le composent ont clairement écarté tous les griefs soulevés par M BIETTE et conclu que la sincérité du scrutin n’avait pas été altérée, ni par le tract sur la réouverture de la supérette du Quartier de la Grande Ile, ni par le message Facebook.

Aussi, non seulement les irrégularités imputables à ma liste ne sont pas « multiples » mais elles ne sont pas non plus « graves ».

Le cas d’annulation électorale que subissent les Vicinois aujourd’hui n’est pas rare et s’explique simplement par la jurisprudence et la doctrine qui, en matière de contentieux électoral, disposent que « Quand le résultat est serré, toute irrégularité, même minime, est susceptible d’entrainer l’annulation des élections » (cf. Le pouvoir d’appréciation du juge de l’élection / Bulletin des Maires et de l’intercommunalité - n°121 – édition 2014)

Il convient de rappeler que le candidat ayant accompli des manœuvres ayant eu pour objet ou pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin, conformément à la loi n° 2011-412 du 14 avril 2011, encoure une inéligibilité de 3 ans devant le juge de l’élection, sanction qui n’a jamais été même seulement invoquée durant le procès intenté par M BIETTE tout simplement parce mon équipe et moi-même n’avons jamais commis de violations graves et répétées du code électoral.
Manipulation encore lorsque Monsieur Biette se permet d’affirmer qu’« en droit, Voisins le Bretonneux n’a plus de conseil municipal depuis le 5 avril 2014 »

En effet, le Conseil Municipal composé majoritairement des conseillers municipaux issus de la liste « Alexandra Rosetti 2014 » que j’ai eu l’honneur de présider a bien et bel existé, l’Assemblée délibérante a bien légalement fonctionné depuis près d’un an conformément au mandat confié par le suffrage universel par les Vicinois et conforment à la loi.

J’ai ainsi pu commencer à initier de nombreux projets et à insuffler un nouvel élan à notre Ville conformément au programme sur lequel vous m’avez élue.

M Alexis BIETTE et ses amis voudraient ainsi effacer et faire croire que rien n’aurait été fait, que tous ces projets et ce nouvel élan n’auraient aucune existence, aucune portée, que depuis le 5 avril 2014, mon équipe et moi-même étions dans l’attentisme des résultats des arguties juridiques qu'il avait développées en justice en mauvais perdant, incapable d’assumer sa défaite personnelle.

Pour revenir a un peu plus de sérieux, contrairement à ce que veulent faire croire mes adversaires, je me suis durant cette première année de mandat exactement conformée à la loi, car, en effet, le Conseil Municipal mais aussi le Maire et les Adjoints dont l’élection fait l’objet d’une contestation contentieuse sont tenus de continuer à exercer légalement leurs fonctions jusqu’à ce que le juge de l’élection ait définitivement statué sur les réclamations dont il est saisi.

En outre, au terme de la jurisprudence, à Voisins-le-Bretonneux, les décisions et les nombreux actes que j’ai pris en ma qualité de Maire, entre la proclamation des élections et la réformation des résultats, ainsi que ceux pris par mes adjoints dans le cadre de leurs délégations, ne peuvent pas voir leur légalité contestée, et ils restent aujourd’hui comme demain des actes de gestion locale pleinement opposables et exécutoires au profit de la Ville et de ses habitants.
Gageons que mon prédécesseur aura à cœur d'utiliser sa longue expérience politicienne pour continuer à distiller rumeurs et vérités arrangées dans notre ville dans les semaines à venir !

Alexandra ROSETTI